A poem dedicated to George Stinney Jr.

"Les mains" 

A la mémoire de George Junius Stinney Jr. 

 

Il a été tué 

Par leurs mains longues 

Par leurs mains blanches 

Il a été porté 

 

Il a été porté aux anges 

Il a été porté pour vivre 

Pour vivre sans savoir des chaînes étranges 

Bien qu'il savait qu’avec des chaînes il va mourir 

 

Des fleurs qu'il n'a jamais donnés à ces belles filles 

Des fleurs qui vont toujours rester avec ses mains 

Quant au gentil soleil… De ce jour-là, il ne brille pas 

Trois fleurs ne vont jamais fleurir 

 

Ses mains, qui apportaient le livre 

Ses mains, qui apportaient les mots de Roi 

Ses yeux qui apportaient des larmes de l'enfant libre 

Il n'va jamais les voir dans le miroir 

 

C'est impossible de compter des larmes 

Trois moins en attendant la mort 

Deux pieds qui n’atteignent pas ni ciel ni terre 

Et quatre minutes pour rendre l'âme

 

Par UmruKa, 2017 

3 comments

  • Van L. Smith
    Van L. Smith Ohio
    All things considered, you'll need to consider a [url=https://webcampro.net/]web cam pro[/url] that has higher picture goal, the capacity to zoom in and out, and a superior condenser amplifier worked in so your crowd can hear you.

    All things considered, you'll need to consider a web cam pro that has higher picture goal, the capacity to zoom in and out, and a superior condenser amplifier worked in so your crowd can hear you.

Add comment